A LA UNEActualitésPolitiqueReligionSociété

Serigne Moustapha SY : «Durant Ce Règne De Macky SALL, Beaucoup De Grands Dignitaires Du Pays Ont Été Rappelés À Dieu»

Serigne Mouhamadou Moustapha Sy Ibn Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy, responsable moral du Dahira moustarchidine wal moustarchidine, a fait une sortie remarquée ce week-end lors d’une conférence à Tivaouane. Selon lui, «pendant ces deux mandats du Président Macky Sall, tous les grands dignitaires du pays ont été rappelés à Dieu à cause des fétiches».

Serigne Moustapha Sy Ibn Cheikh Ahmed Tidiane Sy a animé ce week-end une conférence à Tivaouane. Un évènement religieux intervenu quelques jours après le rappel à Dieu de Serigne Pape Malick Sy Ibn Serigne Babacar. Une occasion pour lui de disséquer comme à son habitude plusieurs sujets. Parlant de la situation du pays, le guide des Moustarchidines wal Moustarchidates a affirmé qu’elle inquiète tout le monde. Il poursuit dans ce sillage : « Avec ces deux mandats du Président Macky Sall, tous les dignitaires du pays ont été rappelés à Dieu à cause des fétiches. Les conséquences peuvent lui être négatives, ce que je ne lui souhaite pas. On l’a poussé à commettre beaucoup d’erreurs, au point de nous tourner le dos. » Mais, dit-il, le Préfet de Tivaouane s’est beaucoup investi pour la tenue de cette conférence dans d’excellentes conditions. Et s’il s’agit d’instruction venant du président de la République, cela voudrait dire que la chance est en train de lui sourire et il n’est jamais tard de se rattraper.

Evoquant la problématique de la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus, Serigne Moustapha Sy affirme que le virus semble être un soldat envoyé de Dieu, envoyé pour régler des comptes, d’où sa puissance qui a installé l’inquiétude partout dans le monde. Mais ce qui l’inquiète et lui inspire des interrogations, dit-il, c’est qu’avant l’apparition de la pandémie, un film intitulé : «Mission Impossible » a retracé déjà l’évènement. Il s’agit à ses yeux d’un film dans lequel trois attentats ont été commis notamment au Vatican, haut lieu de la chrétienté, à La Mecque, haut lieu de l’Islam et Jérusalem, haut lieu du Judaïsme. C’est dire, selon lui, que les trois religions révélées ont été attaquées, avec la destruction, dans le film, des capitales qui les symbolisent.

Pour le guide des Moustarchidines, tous les grands évènements du genre de cette crise sanitaire ont été toujours précédés par un film retraçant d’avance les faits. Il s’est par ailleurs interrogé sur la pertinence de la fermeture des mosquées, des églises et des synagogues, au moment où ceux qui ont pris ces décisions ont fait en sorte que leurs Conseils des ministres, leurs sessions parlementaires ne souffrent d’aucun retard. Pourquoi de telles rencontres puissent-elles se tenir régulièrement et que les prières ne puissent pas avoir lieu ? s’est-il interrogé.

Dans ce même cadre, il s’est dit indigné d’avoir constaté que le Wazifa ne se tient pas à la Zawiya El Hadji Malick Sy et à la grande mosquée Serigne Babacar Sy à Tivaouane. Il raconte à ce sujet : « Avant le ramadan, je me rendais au mausolée de Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy, après un séjour de trois jours à Tivaouane. Grande a été ma surprise de constater un silence de mort à la Zawiya et à la mosquée Serigne Babacar Sy, alors que c’était l’heure de la wazifa. Renseignements pris, c’est le Khalife qui a ordonné la fermeture. J’ai eu mal au cœur car avec cet acte, la Tarikha a été ridiculisée. » Parlant de Serigne Pape Malick Sy, Serigne Moustapha Sy a raconté avoir vu en rêve de grandes funérailles à Dakar. Quand il est allé aux renseignements pour savoir qui était rappelé à Dieu, on l’a informé qu’il s’agissait de Habib Gaye. Une thèse qu’il a réfutée aussitôt, tellement Dakar était envahi par un monde inimaginable. Finalement quand il s’est approché, il est tombé sur Serigne Pape Malick Sy couché, en train de gémir et ne pouvant pas parler. Il ajoute que Sokhna Nafi Mbaye qui était à son chevet ne cessait de dire : « Pape Ass, qu’est-ce t’arrive ? » Il révèle ensuite qu’une semaine avant le rappel à Dieu de Serigne Pape Malick Sy, un vieux lui est apparu pour lui demander l’identité du fils de Serigne Babacar Sy encore en vie. Et quand il lui a annoncé le nom de Serigne Pape Malick, il a aussitôt rétorqué : « Il faut le préparer, son départ vers l’au-delà est imminent. »

Serigne Moustapha Sy est également revenu sur l’absence de son père aux différentes funérailles à Tivaouane. Sur ce registre, il affirme que Serigne Abdoul Aziz Al Amine, lors de la première visite du Président Macky Sall à Tivaouane en période de Gamou, avait dit que Serigne Cheikh n’était pas venu aux obsèques de Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh, d’El Hadji Habib Sy, de Sokhna Oumou Khayri Sy fille aînée de Serigne Babacar, de Sokhna Zeynaba Sy fille cadette de Sokhna Oumou Khayri Sy, de son épouse Sokhna Sophie. Il n’était pas également allé à Kaolack aux obsèques de ses oncles El Hadji Ousmane et Cheikh Kane. Selon lui, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine a expliqué qu’une telle posture s’explique par une option et une convenance personnelles, avant d’ajouter : «Si j’étais présent, je lui aurais répondu que cela relevait de son droit. »

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 + 11 =


Bouton retour en haut de la page